TOUTES LES PEAUX SONT EN CARENCE DE MINÉRAUX ! - Gemology Paris

TOUTES LES PEAUX SONT EN CARENCE DE MINÉRAUX !

QUE SONT LES OLIGO-ÉLÉMENTS ?

Une anémie par manque de fer, une ostéoporose par manque de calcium, un état chronique de fatigue par manque de magnésium, tous les jours les médecins sont confrontés à ces carences en minéraux des organismes. Mais quid de la peau, qui est sans doute l’organe le moins bien servi par notre alimentation ?

Je m’occupe de la recherche et du développement chez Gemology qui est une marque minérale. Nous extrayons, à partir des pierres, les oligoéléments qui sont des éléments clés de la santé cutanée. Ce sont des éléments nécessaires à l’organisme en quantités infimes. Ils sont essentiels à la croissance, au développement et à toutes les fonctions biologiques de l’organisme vivant. Voici quelques exemples d’oligo-éléments essentiels que vous connaissez certainement : le fer, qui est associé à l’hémoglobine pour notre respiration, le cuivre qui est impliqué dans les phénomènes respiratoires de la cellule elle même, le manganèse, le zinc, etc. Il existe de nombreux oligo-éléments indispensables dans l’organisme. Dans la peau, les oligo-éléments régulent plus de 200 réactions biologiques, c’est énorme ! Ce sont véritablement les éléments clés du fonctionnement de la biologie cellulaire. Ils sont indispensables à notre production d’énergie, à la synthèse de collagène, à la nutrition, etc. D’ailleurs, combien de fois, allons nous chez le médecin qui nous fait faire une analyse sanguine et finalement nous donne une cure de zinc, de cuivre ou de magnésium à l’issue de la consultation ?

LES PRINCIPAUX OLIGO-ÉLÉMENTS

Parmi ceux que vous connaissez, citons le cuivre, le fer, le magnésium, le calcium, le silicium, le potassium, le soufre. Voici les principales propriétés au niveau de la peau de trois d’entre eux :

- Le cuivre : C’est un anti-oxydant puissant, anti-inflammatoire. Il donne de l’éclat à la peau et la protège. Il a un rôle dans la détoxification cellulaire.

- Le zinc : Il apaise les rougeurs et irritations. Il augmente la fermeté et l’élasticité de la peau. Il purifie et limite l’excès de sébum.

- Le silicium : Il hydrate la peau en profondeur, augmente l’élasticité des peaux fatiguées et ralentit le vieillissement cellulaire. Donc, vous constatez que leurs fonctions sont extrêmement variées. On balaye tout le champ d’activité des cosmétiques et d’activité biologique sur la peau.

LES CONSÉQUENCES DES CARENCES

Si l’on manque d’oligo-éléments, que se passe-t-il ? Ce qu’il faut savoir, c’est que nous avons très souvent des carences en oligo-éléments et que toutes les carences peuvent avoir des conséquences importantes. Pourquoi avons-nous des carences ? Autrefois, notre alimentation était à peu près équilibrée avec l’apport de fruits et légumes. Mais, aujourd’hui, il est évident que nous avons perdu 40 % des apports d’oligo-éléments dans notre alimentation. C’est clairement démontré par de nombreuses études scientifiques. Ces oligo-éléments perdus sont d’autant perdus par la peau qui est le dernier organe servi. On alimente d’abord les organes vitaux. Le corps considère que la peau n’est pas vitale, et donc tous les organes vitaux sont nourris avant d’apporter ces éléments à la peau. C’est la raison pour laquelle il y a beaucoup de carences et que cela se voit au niveau cutané. Ces carences vont avoir des conséquences.

Le zinc

Si je prends l’exemple du zinc, vous allez avoir des phénomènes de cicatrisation plus lents, des chutes et des pertes de cheveux, de l’acné, de l’eczéma, une altération des fibres élastiques, des petites taches sur les ongles. Ce sont des conséquences palpables et visibles que vous avez à traiter au quotidien dans vos instituts. Le fer Une carence en fer donne une peau plus sèche, plus atone, des troubles de la régulation thermique cutanée, des cheveux et ongles cassants. Le magnésium Sa carence provoque une peau sèche, une altération des fibres élastiques, des cheveux cassants.

Le calcium

Le calcium est un oligo-élément un peu à part parce qu’on ne le trouve pas en petite quantité. Comme il est constitutif des os, on peut considérer qu’il est présent en grande quantité dans l’organisme. Il a donc une classification un peu particulière. Sa baisse dans l’organisme provoque une baisse de la protection des agressions environnementales et un vieillissement prématuré de la peau. Ce sont quelques conséquences visibles des carences en oligo-éléments que vous avez à traiter dans vos instituts.

LE RÔLE DES MINÉRAUX

Je vais vous expliquer comment fonctionne le fer, le zinc, le magnésium, le silicium…

Le fer

Le fer contenu dans les minéraux est extrait par une technologie particulière. On le retrouve principalement en grande quantité dans deux pierres, l’hématite et le saphir, et en moindre concentration dans l’améthyste, le jaspe rouge, la citrine, le péridot, le quartz blanc, la tourmaline. Petite précision, une pierre est constituée à 100 % d’oligo-éléments. C’est une combinaison de silicium, de fer, de zinc. Cette combinaison d’oligo-éléments avec des oligo-éléments principaux et secondaires, donne sa couleur à la pierre, son aspect.

Quel est le mode d’action du fer ?

Sur la peau, la synthèse du collagène se fait par différentes étapes. La première étape de la synthèse du collagène, c’est la transformation d’un amino-acide en pro collagène. Cette transformation est stimulée et provoquée par une enzyme, une protéine qui s’appelle la prolyl hydroxylase qui ne fonctionne qu’en présence de fer. S’il n’y a pas de fer, la synthèse de collagène ne peut pas se faire. Le fer est essentiel à la synthèse du collagène. Voici la réaction biologique.

Comment la démontrer ? De manière extrêmement simple : il suffit de prendre les cellules responsables de la synthèse du collagène que sont les fibroblastes, de les mettre en culture et de mesurer leur capacité à synthétiser du collagène. Ici vous avez l’augmentation de la synthèse du collagène, la production de collagène par les fibroblastes. 

Vous voyez de manière spectaculaire que quand on augmente la concentration en fer, on augmente jusqu’à 400 % la synthèse du collagène ! Cette réaction biologique montre bien que le fer est indispensable à la synthèse du collagène. Dans nos laboratoires, on prend des explants de peau récupérés après des chirurgies plastiques, dont on mesure la densité et l’épaisseur à l’aide de marqueurs. L’épaisseur est liée à la densité de collagène. On ajoute du fer à ces explants de peau et on observe ce qui se passe. Vous voyez comme la densification du collagène est importante en présence de fer. Cette expérience in-vitro montre bien quel est le résultat de l’effet du fer sur la synthèse du collagène. Sur la figure 3 vous avez l’augmentation de la synthèse du collagène par les fibroblastes. Enfin, pour en avoir la certitude, voici la peau d’une cliente avant et après application d’une crème qui contient du fer.

Ainsi, il est possible de diminuer de manière significative la profondeur des rides. Cette expérience vous prouve qu’à travers un oligo-élément, vous pouvez avoir un effet visible et palpable sur une activité biologique, et donc prouver l’efficacité de vos soins anti-âge à l’institut. 

Le zinc

On le trouve principalement dans une pierre, la smithsonite, qui en contient de fortes concentrations. Le mécanisme d’action du zinc est connu notamment grâce à son efficacité sur l’acné. Mais le zinc a d’autres fonctions cruciales au niveau de la peau. Il agit notamment au niveau des «AGEs». Je vais vous expliquer ce que sont les AGEs en prenant l’exemple de la cuisson d’une viande au barbecue. La viande cuite au barbecue a une odeur agréable et sensorielle, mais tout le monde sait que le barbecue n’est pas très bon pour la santé. La viande trop cuite n’est pas très bonne pour la santé parce que quand on expose à la chaleur une structure biologique, il se passe ce qui s’appelle la réaction de Maillard, il se forme des liens entre les glucides et les protéines et ces liens créent des molécules toxiques pour l’organisme que l’on appelle «AGEs» pour «Advanced Glycation End Products».

En cosmétique, de nombreuses marques cosmétiques traitent cette problématique dite de «glycation». Les molécules toxiques, les AGEs sont, dans ce cas, formées par l’exposition aux UV principalement, et vont créer des dommages irréversibles au niveau de la peau. Heureusement, la peau a des mécanismes endogènes qui la protègent elle-même contre les expositions aux UV ou les agressions d’une manière générale. Ces mécanismes sont notamment régulés par le zinc.

La démonstration est extrêmement simple : on prend des cellules, on les expose aux UV qui vont produire ces molécules toxiques, les AGEs. Si on ajoute des concentrations croissantes de zinc, on voit qu’au fur et à mesure la quantité de ces molécules toxiques diminue. 

C’est la démonstration in vitro de la diminution de la glycation dans les cellules exposées aux UV ou à d’autres stress polluants par le zinc. Mais le zinc a aussi d’autres fonctions de protection. Dans la cellule exposée aux UV, il existe un certain nombre de dégradations de l’ADN. 

Comme souvent, des mécanismes endogènes à la peau vont naturellement protéger de ces dégradations. L’ADN est réparé, détruit par les UV, et réparé de nouveau en permanence grâce à des protéines appelées «protéines de stress». Ces protéines sont des métaloprotéases, c’est-à dire qu’elles ne fonctionnent qu’en présence d’un métal, en l’occurrence le zinc. C’est une des grandes voies de protection contre les dégradations de l’ADN. 

Enfin, le zinc est impliqué dans la réparation d’un autre problème cutanée, l’acné. L’acné n’est pas seulement due à la peau grasse, elle est principalement causée par une bactérie, le proprionobacterium acnes. Cette bactérie a la propriété de se développer en milieu anaérobie, c’est-à-dire en absence d’oxygène. L’acné est un phénomène qui se produit en plusieurs phases :

- la première, c’est un excès de sébum qui va combler les pores,

- la deuxième phase, c’est un excès de kératine qui va venir bloquer ces pores - et dans ces conditions cette bactérie peut se développer, créer une inflammation et un bouton.

Le zinc est un anti-bactérien qui lutte contre cette bactérie. Dans des cas d’acné sévère en traitant uniquement par le zinc, on obtient des résultats qui peuvent être spectaculaires. Pas de médicaments, uniquement des cosmétiques avec du zinc : vous voyez que l’effet sur l’acné peut être spectaculaire.

Le magnésium

Le magnésium est connu car lorsqu’on est stressé, le médecin prescrit souvent une cure de magnésium pour se booster. Cette énergie retrouvée est due à la propriété du magnésium à stimuler la production dans nos cellules, d’une molécule qui s’appelle l’ATP (Adénosine Tri Phosphate). Cette molécule stocke l’énergie dans nos cellules et la libère en fonction de nos besoins. Le magnésium se retrouve en grande quantité dans une très belle pierre utilisée en joaillerie, qui s’appelle le péridot. Le péridot est solubilisé, le magnésium en est extrait, stabilisé et enfin introduit dans nos produits cosmétiques. Il y en a un petit peu moins dans l’opale, le jaspe rouge et le grenat.

Concernant son mécanisme d’action, la mitochondrie, petit organite présent dans toutes les cellules, est en charge de la production de l’énergie. Pour cela, la mitochondrie va transformer le glucose en ATP qui sert de réserve d’énergie. 

Le glucose est véhiculé jusqu’aux cellules et, lors d’un process qui s’appelle la glycogénèse, est transformé en ATP dans les mitochondries. À différentes étapes de cette production, intervient le magnésium qui active la production d’ATP. Pour le démontrer, il suffit de mesurer les concentrations d’ATP en absence ou en présence de concentration croissante de magnésium. 

L’augmentation de l’ATP cellulaire a aussi une conséquence directe : l’augmentation de la consommation d’oxygène par les cellules. Donc, avec le magnésium, il est possible d’améliorer la respiration cellulaire. Vous voyez donc qu’un oligo-élément peut améliorer à la fois l’énergie et la respiration cellulaire. C’est donc un puissant énergisant cellulaire. Le magnésium est aussi capable de protéger les cellules contre le vieillissement induit. Pour le démontrer, des cellules sont exposées à une substance toxique, le FCCP, ce qui induit un vieillissement prématuré allant jusqu’à la mort cellulaire.

Si on met cette substance toxique en présence de magnésium, la mort cellulaire est réduite. Donc, le magnésium est aussi un puissant anti-âge.

Le silicium

Pour balayer le spectre de ce que l’on peut faire en cosmétique avec les oligo-éléments, regardons l’action du silicium. Il est présent en forte quantité dans beaucoup de pierres, c’est un composant assez commun des minéraux tels que pierre de lune, jade, quartz blanc et rouge, améthyste, lapis-lazulis, opale. Il se trouve en moindre concentration dans le grenat, la citrine ou le jaspe rouge. Le silicium est reconnu pour ses propriétés d’hydratation.

Vous savez qu’il existe une molécule unanimement utilisée dans les produits cosmétiques, toute marque confondue, qui est l’acide hyaluronique. Cette molécule est un hydratant puissant. Elle va capter et retenir l’eau présente dans le derme. Avec le silicium, nous allons hydrater, non pas en apportant de l’acide hyaluronique par voie topique, mais en stimulant la production naturelle d’acide hyaluronique par notre peau. Même à faible concentration, le silicium augmente la capacité de la peau à produire cet acide hyaluronique et donc à s’hydrater.

COMMENT MESURER LES OLIGO-ÉLÉMENTS DANS LE CORPS ?

Comment savoir combien d’oligo-éléments la peau de votre cliente contient et si elle a des carences ? Pour cela, nous travaillons avec une société qui a créé un appareil extraordinaire l’«Oligocheck», capable de mesurer par spectrophotométrie, en une minute, les taux d’oligo-éléments dans la peau. C’est la première fois dans le monde de la cosmétique qu’un lien direct est fait entre des molécules présentes dans la peau et un produit prescrit pour supplémenter la peau en ces molécules. Ainsi, grâce à cet appareil, vous allez pouvoir, vous-même, mesurer en une minute la concentration en oligo-éléments de votre cliente et lui prescrire les produits adaptés.

CONCLUSION

Les oligo-éléments sont devenus des actifs clés dans la formulation des produits cosmétiques : - dans les produits anti-âge, nous allons plutôt utiliser du fer et du magnésium, - pour les peaux sèches, du silicium, - pour les peaux sensibles, du zinc pour réparer, - et pour les peaux mixtes, du zinc et du chrome.

Ecrit par Dr Jean-Claude Bozou

Découvrez d’autres astuces beauté et bien-être dans l’article “Cosmétiques minéraux : LE FUTUR DE LA BEAUTÉ".

Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://bit.ly/2VipTPy - rendez-vous avec notre Experte beauté afin de découvrir la meilleure routine quotidienne naturelle et Made in France adaptée à vos besoins.

Comments

Leave your comment